AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une rencontre innatendue {FE Rosalie }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Une rencontre innatendue {FE Rosalie }   Mar 20 Juil - 11:55

    Le lycée de Forks, non mais franchement, pouvez-vous vraiment me dire ce que je foutais là ?! Comme si ma sœur et moi avions vraiment besoin de suivre des études ?! C’était totalement inutile, nous avions terminé notre scolarité depuis longtemps et je ne voyais absolument pas ce que les Cullen pouvaient trouver d’amusant à recommencer indéfiniment leur dernière année. C’était donc avec un soupir à fendre l’âme que j’étais partie pour le lycée ce matin-là en compagnie de ma sœur chérie. Bien sur, je savais parfaitement que nous, les Anderson, avions une mission à mener à bien et que pour cela, nous étions obliger de nous rapprocher au maximum des Cullen bien que cette situation ne me plaise guère. C’est donc maussade que je suivis Elisabeth jusqu’à notre mini rouge. Je montai coté conducteur, je savais que ma cadette préférait largement que je prenne le volant. Pour ne rien arranger à mon humeur déjà orageuse, les lentilles que je portais pour cacher la véritable couleur de mes prunelles me brûlaient les yeux et me gênait. Je n’étais pas le moins du monde habituée à ce genre d’artifice. Je garai la voiture au centre du parking et je descendis de ma mini, rapidement suivie par ma sœur. Tous les regards se tournèrent instantanément vers nous deux. Il était clair que nous semblions un peu déplacées dans ce décor tellement morne et terne. Je devais bien avouer que je ressemblais plutôt à une secrétaire de direction avec mon tailleur jupe et mes longs cheveux noués en un chignon strict. Je poussai un soupir exaspéré avant de me diriger vers l’entrée du lycée en compagnie de ma sœur. Les cours de la matinée étaient plus ennuyeux et inutiles les uns que les autres. Seul le cours de biologie avait un semblant d’intérêt à mes yeux et pourtant, je devais encore attendra l’après-midi pour avoir ce semblant de répits. Eli se trouvait toujours à mes cotés et notre rapprochement des Cullen ne se passaient pas comme prévu. Nous aurions du devenir amis avec eux et ma sœur et moi nous étions déjà mises la mère à dos en chassant trop près de son terrain de chasse personnel et Esmée ne désirait pas que nous chassions l’humain sur leur territoire à cause de ces satanés loups.

    J’en étais là de mes pensées lorsque ma sœur tira sur ma manche tout en me parlant à voix basse. Je n’avais même pas remarqué que le cours que nous étions occupées à suivre (les maths je crois) venait de se terminer. Je me levai alors lentement, à vitesse humaine en tout cas en prenant soin de ranger chaque objet présent sur ma table méthodiquement dans mon sac à main griffé, sac qui faisait mourir de jalousie la plupart des jeunes femmes présentes dans cette salle et je n’avais pas besoin de lire dans les pensées de mes condisciples pour le savoir, leur regard suffisant amplement. J’abandonnai quelques instants ma sœur pour me rendre aux toilettes et changer ma paire de lentilles qui commençait déjà à se désagréger. A croire que mon venin était plus corrosif que celui du reste de ma famille. Elisabeth m’attendait patiemment devant la porte, comme toujours. Nous n’étions que rarement l’une sans l’autre. Nous changeâmes alors de salle de classe pour assister à un exposé on ne peut plus barbant sur la guerre 1914 – 1918. Le temps semblait s’étirer en longueur comme si le fait de devoir se taper le lycée n’était déjà pas une punition assez forte ! Heureusement, la sonnerie se fit entendre et cette fois-ci, je ne la loupai pas. La lenteur qu’il nous fallait faire preuve parmi ce tumulte de nourriture m’exaspérait ce qui n’arrangeait en rien mon humeur. Ma sœur et moi nous dirigeâmes vers la cantine du lycée. J’aurais autant aimé rentrer chez nous mais James et Alexia nous avait demandé de paraitre le plus humain et normal possible si bien que nous en étions réduite à faire semblant d’apprécier la nourriture humaine. Nous étions même obligées de suivre la fille pour obtenir des mets auxquels nous ne prendrions même pas la peine de gouter … vraiment pathétique n’est-ce pas ?! Soit, je ne faisais pas vraiment attention à ce qui se passait devant moi jusqu’au moment où un choc se fit sentir. Dans d’autres circonstances, le choc n’aurait pas été aussi rude sauf que le bruit de celui-ci me laissait penser que je ne venais pas de bousculer un pitoyable humain.

    Je levai mon regard qui était brun chocolat à cause de mes lentilles pour poser mes prunelles sur le visage fermé de la végétarienne blonde. Il fallait bien avouer qu’on ne nous avait pas mentit. La blondinette n’avait aucun don particulier, certes mais sa beauté était exceptionnelle, même chez les vampires. Je la toisai quelques instants du regard. Si elle comptait recevoir des excuses de ma part, elle pouvait toujours bien courir et se fourrer le doigt dans l’œil. Je ne m’excuserais certainement pas devant une végétarienne. Nous nous affrontâmes du regard durant quelques instants, à celle qui baisserait les yeux la première et ce ne serait pas moi. Quitte à user de mon don si particulier sur la blondinette, je ne m’en priverais certainement pas pour une fois. Je restai sans bouger, consciente des regards qui se posaient inexorablement sur nous. Deux déesses au centre de la cantine s’affrontant du regard après s’être percutées dans un bruit assez impressionnant tout de même. Aucune de nous n’était blessée et pourtant, nous ne bougions pas d’un millimètre. Je sentais ma sœur s’approcher lentement de moi mais je la stoppai d’un signe de main. Je ne voulais pas que ma sœur soit mêlée à quoi que ce soit de par ma faute. Si je devais régler certaine chose avec la végétarienne, ca se ferait en dehors du lycée à la façon vampirique. Je ne tenais pas à m’exposer à la vue de répugnants humains.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre innatendue {FE Rosalie }   Mer 21 Juil - 17:29

    Journée classique, si ce n'est pour dire ennuyante à mourir comme d'habitude! Rosalie se promenait dans les couloirs après être sortit d'un cours de littérature complètement idiot et plein de mauvais fondements. Décidémment les professeurs de nos jours ne valaient plus rien! même pas capable d'enseigner des choses correctes à leurs étudiants! Fort heureusement elle avait fait ses études d'innombrables fois et elle n'avait pas besoin d'apprendre toutes ces choses.
    Elle se gardait bien de reprendre les profs, restant la plus discrète possible, déjà qu'on ne l'aimait pas beaucoup et qu'elle et Emmett attiraient l'attention outre mesure, si elle se mettait à faire la fille intelligente, on y serait encore demain matin!
    Elle voyait déjà les gros titres du journal du lycée: "Une blonde belle et intelligente, la perle rare"... Pfff comme si elle avait besoin d'être adulée...
    Quoi qu'ici, il y avait une majorité de filles, donc elle était plus jalousé et détesté qu'adulé...
    Quoi qu'il en soit, elle n'attendait qu'une seule chose, c'était la fin des cours. Elle avait prévu une sortie en amoureux avec Emmett, et comptait bien en profiter.

    Rosalie ne disait rien, certes, mais elle aurait aimé pour une fois que le temps passe plus vite. On dit que les vampires étaient patients, que pour eux, le temps n'était rien, il ne passait pas à la même vitesse. C'était vrai en quelque sorte, être immortel pouvait avoir bien des avantages. Mais pour certaines choses, les plus agréables certes, elle aurait voulu avoir le pouvoir de jouer sur l'aiguille de l'horloge.
    Elle avait traversé le couloir, pour entrer enfin dans le dernier cours de la matinée, la biologie. Comme d'habitude à Forks, la pluie tombait dehors, et Rose était occupée à contempler les fines gouttelettes d'eau glisser sur la vitre.
    Elle s'ennuyait ferme, comme d'habitude, tentant de ne pas faire attentions aux grimaces que son cher et tendre lui faisait. Ce qu'il pouvait être gamin parfois!
    Mais il savait pertinemment qu'elle attendait avec une impatiente débordante d'enfin le retrouver. Rien que lui et elle.

    "Mademoiselle Hale!?"


    Rosalie fut tiré de ses rêveries par la voix désagréablement éraillé du professeur. Il avait bien dit son nom, toutes les têtes étaient tournées vers elle. Elle tourna la tête vers le professeur et lui fit son plus beau sourire.
    Un sourire forcé certes, mais cela il ne le saurait jamais!

    "Mademoiselle Hale, je suppose que vous ne voyez jamais la pluie pour être aussi fascinée par elle? vous vivez peut être dans un cercueil? et ne voyez jamais rien au dehors?"

    Silence de mort. Rosalie laissa esquisser une légère grimace, essayant de ne pas laisser son émotion se ressentir sur son visage à la suite de cette phrase au combien détesté par elle. Elle détestait les préjugés sur les vampires, mais qu'on lui dise une chose pareille l'énervait au plus haut point.
    Discrètement sous la table, Emmett lui prit la main. Elle n'eut pas le temps néanmoins, car le professeur fière de l'effet donné poursuivit.

    "Je suppose que vous pourrez répéter à toute la classe ce que je viens de dire... "

    Soupire lasse de Rosalie, léger sourire de Emmett. Rosalie évidemment avait pu répéter mot pour mot tout ce que le professeur avait dit, jusqu'à la moindre virgule, et cela ne lui plut pas. Mais fort heureusement, la sonnerie retentit, et sans même que personne ne sache comment, alors qu'elle était assise au fond de la classe, elle s'était retrouvé dehors en première, prête à aller affronter des humains affamés à la cantine. C'était le pire moment de la journée. Non seulement en temps normal ils étaient chiant, mais quand ils avaient faim, c'était le pompon! Quoi qu'il en soit, en entrant, elle laissa échapper un léger grognement menaçant, que seul Emmett avait pu entendre. Au fond de la salle, à leur place habituelle, Edward était assis avec elle. Rosalie crut qu'elle allait s'étouffer de rage, mais elle ne pouvait rien dire, rien faire en présence de tout ce monde.
    Elle sentit Emmett la pousser légèrement en avant, alors qu'elle était resté planté là en plein milieu de la pièce. Elle finit par coopérer et rejoignit les rangs. Quelques minutes plus tard, quelques trucs des plus répugnants sur son plateau, elle décida de retourner à sa place, malgré cette présence non souhaité. Elle n'avait pas le choix. Mais elle le ferait payer à Edward quoi qu'il en soit.

    La jeune femme se retourna donc, mais alors qu'elle aller s'avancer, elle se cogna contre quelqu'un et un horrible et bruyant bruit de verre cassé se fit entendre. Elle en eut des frissons. Cette personne qu'elle venait de percuter...
    Quand la jeune femme posa ses yeux noisettes (faux au passage) sur elle, sa bouche se tordit en une grimace de défi. Elle fixa des yeux l'étrangère qui venait de lui rentrer dedans. Brune, belle, un vampire qui se nourrissait de sang humain, de beaucoup de sang. Cela se sentait. Elle était forte...
    Oui elle savait qu'il y avait un nouveau clan de vampire fraichement débarqué dans la région, il avait d'ailleurs déjà posé des problèmes aux Cullen, mais jamais, oh grand jamais elle n'aurait pensé les croiser ici. Qu'est ce que cela signifiait? aucun vampire avant eux ne pouvait fréquenter les humains bien longtemps sans se trahir et commettre une erreur...
    La jeune blonde était tel une tigresse en chasse, prête à attaquer au moindre bruit, au moindre mouvement. Mais sa proie ou son adversaire ne se laisserait pas battre aussi facilement.

    Ce duel aurait pu durer une éternité, mais bientôt, lorsqu'elle sentit la présence d'Emmett tout près, elle comprit que tous, sans exceptions les fixaient. Le spectacle devait être assez atypique c'était certain. Jade était belle, nouvelle. Rosalie était magnifique et intouchable. Deux déesses qui venaient de se rencontrer...
    Serrant les dents et respirant à fond, la jeune femme fit quelque chose qu'elle n'aurait peut être jamais fait si elle avait été ailleurs, chose qui finalement n'était pas si idiot que cela. Elle parla...

    "Je crois qu'il serait plus sage d'aller s'asseoir. Je crois que tous le monde nous regarde... "

    Elle fixait toujours la jeune femme, n'en démordant pas, mais leurs instincts étaient trop développé, ils étaient debout sur une mine, il fallait la désamorcé avant qu'elle n'explose, sinon, elle pourrait faire de nombreuses victimes...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre innatendue {FE Rosalie }   Ven 23 Juil - 21:32

Nous nous toisâmes du regard durant quelques secondes qui nous parurent une éternité. Je sentais tous les regards de ces répugnants réservoirs sanguins peser sur nos étranges petites personnes. Je pouvais également percevoir la tension qui émanait de ma sœur située à quelques pas de moi. Les humains n’avaient remarqué que peu de points communs entre nous, nous prenant plus pour des meilleures amies que pour de véritables sœurs. Bien entendu, nous n’étions pas sœur de sang mais notre longue existence commune avait créé ce lien entre nous pour ne plus jamais le défaire. La végétarienne semblait assez perplexe quant à notre self contrôle ce qui était franchement risible. Il est certes vrai que peu de vampires hommenivores avaient la faculté d’aussi bien se contrôler en présence d’autant de sang frais, circulant librement dans les veines de ces répugnants humains mais après tout, nous nous étions entrainées durant de nombreuses années pour en arriver à un tel self contrôle sur nous-mêmes. J’eus le temps de penser à nombres de choses sans quitter le regard ambré de la blondinette. Je pouvais clairement distinguer les conversations des personnes se trouvant autour de nous et je me rendis compte que la végétarienne et moi étions le centre d’attention de tous les regards ce qui nous mettait dans une situation périlleuse, surtout si la jeune femme me sautait dessus. Cependant, la même idée sembla traverser nos esprits au même instant. Cependant, je n’étais pas disposée à faire le premier pas. La tension était trop forte, palpable si bien que j’avais peur de perdre les pédales si j’en venais à ouvrir la bouche. C’est dents serrées, après une bonne bouffée d’air (dont elle n’avait aucunement besoin au passage mais nous devions paraitre humains après tout ! Qui a dit que les blondes étaient bêtes ?!) que la jolie blonde prit la parole.

-"Je crois qu'il serait plus sage d'aller s'asseoir. Je crois que tous le monde nous regarde... "

- Sage décision j’en conviens. Il nous faut calmer le jeu devant eux.

Je m’étais retenue au dernier moment de parler de ces réservoirs sanguins comme d’animaux, me rappelant à temps qu’ils nous observaient toujours. Je tenais toujours mon plateau remplis de denrées alimentaires dans une de mes mains. J’eus un peu de mal à quitter ma position de défense mais j’y suis parvenue au prix d’un gros effort. Je me suis redressée, adressant un sourire assez forcé à la végétarienne dont j’avais deviné le prénom au vue de la description de chaque membre à laquelle j’avais eu le droit, elle était certainement Rosalie Hale, la seule femme blonde de la famille. Les regards commencèrent à s’ennuyer de nous une fois que les humains furent certains qu’il n’y aurait pas d’esclandre entre nous aujourd’hui. Les conversations commencèrent petit à petit à reprendre leur cours. Je m’avançai légèrement, restant à hauteur de Rosalie. Bien que nous ayons un public d’humains, je ne pouvais me résoudre à tourner le dos à la belle blonde si bien que nous commençâmes à avancer ensemble. Elisabeth avait prit une autre direction, consciente de la tension ambiante. Je savais cependant qu’elle ne serait pas loin de moi et qu’elle se préparait à intervenir dès que ce serait nécessaire. Ce qu’elle était prévoyante ma petite sœur tout de même. Je pouvais sentir sa présence où qu’elle se trouve. Rosalie et moi nous dirigeâmes vers une table vide, évitant ainsi sa famille et ma sœur. Nous avions à parler et il fallait que cette histoire se règle sans débordement … de préférence. Je tirai une chaise à moi et je m’y installai tout comme le fit Rosalie. Je commençai alors à émietter le morceau de pain que j’avais prit, faisant semblant de le porter à ma bouche par moment. Nous nous observions en chien de faïence et il était vraiment temps que cela change. La végétarienne avait fait le premier pas en proposant que nous allions nous assoir et j’estimais qu’il était de mon devoir de faire un autre pas vers elle-même si je ne comptais nullement m’excuser. Après tout, nous étions toutes les deux en tords en fin de compte.

- L’affaire est-elle clause ou dois-je prévoir un affrontement en dehors de ces lieux ?!

Autant être franche et directe immédiatement, d’était vraiment plus facile que de tourner autour du pot durant des heures et des heures. Et puis, j’avais toujours été quelqu’un de franc durant toutes les années suivant ma transformation et je ne voyais pas pourquoi je changerais maintenant. Bien que je n’aie aucun sentiment positif envers les végétariens, il me semblait que Rosalie était un peu différente des autres sans que je puisse bien savoir de quelle façon. Je n’arrivais pas à la quitter des yeux, mon instinct de protection et de préservation m’en empêchait tout simplement. J’attendais donc patiemment d’être fixée quant à une prochaine confrontation … ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre innatendue {FE Rosalie }   Lun 26 Juil - 11:17

    Le visage de Rosalie était de marbre, comme à son habitude en quelque sorte, mais cette fois ci c'était dans un but bien précis, ne pas laisser entrevoir ce qu'elle ressentait à une potentielle adversaire. Elle ne pensait pas que la fille Anderson accepterait si facilement de capituler, enfin même si Rosalie savait que ce n'était pas terminé. Mais elle acceptait tout de même de ne pas se donner en spectacle devant le lycée entier, ce qui intrigua encore plus la jeune vampire blonde.
    Esmée lui avait parlé des Anderson, surtout de ces deux là, si c'était bien elles, Elisabeth et Jade. Elle, ne les avait jamais vues auparavant, elle se fiait juste à la description que sa mère lui avait faite. Physiquement elle correspondait au personnage, mais en revanche...
    On lui avait dit qu'elles étaient dangereuses, qu'elle n'avait pas l'air d'avoir de la pitié, mais alors... que signifiait donc tout ce manège?
    Et surtout que faisaient elles ici? Bon les questions se bousculaient, mais Rosalie n'aurait certes pas de réponses. Quoi qu'il en soit il faudrait en parler à Esmée ce soir. Ou plutôt demain.

    Quoi qu'il en soit, Rosalie et Jade se mirent en marche, l'une à côté de l'autre, il n'était pas question de lui tourner le dos, et elle devait certainement penser exactement la même chose. Elles s'assirent toutes les deux à une table vide, une table sans aucuns membres de leur famille. Ils avaient tous comprit qu'elles devaient régler ce problèmes toutes les deux, seules.
    Dès qu'elles avaient croisés leur regard, tous avaient tout de suite vue qu'il s'agissait de deux caractères très fort, et si une bagarre éclatait, cela serait très violent et pourrait faire beaucoup de dégâts. Mais une fois assises, et les conversations reprises, la tension baissa un peu, mais pas totalement.
    Jade fit elle aussi un effort, et demanda à Rosalie si il fallait qu'elle s'attende ou pas à un règlement de compte. Rosalie fut tellement surprise, qu'elle éclata de rire. Bien entendu, un rire discret et peut être qu'à part les vampires présents dans la pièce, personne n'y avait fait attention.

    "Tu penses que je vais me battre contre toi pour une bousculade? non ça va aller, je suis passée au dessus de tout cela depuis bien longtemps. Nous ne sommes pas des animaux. Nous sommes civilisés non? sinon nous ne serions pas ici en train de discuter? "

    Rosalie attrapa sa fourchette et joua dans son assiette comme une humaine en proie à une profonde tristesse le ferait. Elle c'était plutôt de l'ennui, mais seules les apparences comptent. Quoi qu'il en soit, elle jeta un regard sur la table où elle et sa famille s'asseyaient habituellement, et son expression se durcit en apercevant la petite pimbêche comme elle aimait à l'appeler.
    Elle se tourna alors vers Jade et la fixa d'un air quelque peu amusé. Bien sûr la curiosité la poussait à lui demander cela, mais ce n'était pas que la curiosité.

    "Est ce que ça te dérangerait que l'on "mange" ici toutes les deux? je trouve cela très curieux que des personnes non végétariennes puissent être ici sans problèmes."

    Rosalie parlait si bas, et si vite que personne ne pouvait la voir ou l'entendre. Seule Jade assez près en avait la possibilité.

    "Et pour tout t'avouer, je dois te dire que tu m'enlèves une épine du pied en quelque sorte. Le fait de ne pas avoir à manger à ma table habituelle aujourd'hui est une chose qui me plait je dois dire... "

    Oui elle ne devait pas comprendre ce que Rosalie lui disait, mais tant pis. Elle préférait encore rester là avec cette jeune fille que de retourner là bas et affronter Edward et Bella. Et comme elle l'avait dit, les choses étaient assez étranges pour qu'elle ait des questions à poser à cette fille. Mais elle sentait que dans son dos certaines personnes avaient les yeux posés sur elles. Est ce que Alice avait vu quelque chose? est ce que Alice avait vu ce que Rosalie pensait en ce moment?
    Mais peut importe, elle ne vendrait pas la mèche à son frère, du moins elle l'espérait...
    Mais elle devait certainement commencer par les banalités, après tout, toutes les deux n'étaient pas censées se connaître non ?

    "Je suis Rosalie Hale. Et toi? si je ne montre pas, peut être Jade Anderson?... "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre innatendue {FE Rosalie }   Mar 24 Aoû - 12:38

Je me doutais bien que la mère Cullen avait du parler de notre famille à la sienne. Même si Rosalie restait de marbre, ne laissant rien paraitre sur son visage angélique, je vis parfaitement dans ses prunelles qu’elle était étonnée que je capitule aussi facilement. En même temps, à quoi est-ce qu’elle s’attendait ?! A ce que je me donne en spectacle devant le lycée réuni ?! Bon, il est bien vrai que j’ai un sacré tempérament mais tout de même, j’étais quand même bien élevée et puis, nous avions une couverture à maintenir. Il ne fallait absolument pas que les humains se doutent de l’existence des vampires si proche d’eux. Les deux jeunes femmes se mirent en marche, leur plateau remplis de cette immonde nourriture dans les mains sans se quitter des yeux, bien que je me sois calmée, je n’avais toujours pas confiance en la belle blonde. Et si jamais elle décidait de m’attaquer par derrière hein ?! Elles s’installèrent toutes les deux à une table libre et se regardèrent quelques secondes en chiens de faïence. Au bout de quelques secondes, je pris sur moi pour demander à Rosalie si elle envisageait de laisser tomber la bataille où si elle désirait qu’on règle ce petit différent à un autre moment. Autant savoir après tout. Un sourire apparut alors sur les lèvres de Rose et un petit rire s’en échappa avec assez d’intensité pour que seuls les autres vampires présents dans la salle soient en mesure de le percevoir. J’en déduisis qu’elle enterrait la hache de guerre pour le moment ce qu’elle vint me confirmer de vive voix.

"Tu penses que je vais me battre contre toi pour une bousculade? non ça va aller, je suis passée au dessus de tout cela depuis bien longtemps. Nous ne sommes pas des animaux. Nous sommes civilisés non? sinon nous ne serions pas ici en train de discuter? "

- J’en suis heureuse, il aurait été très dommage de commencer sur de mauvaise base, déjà que ta mère ne nous apprécie pas ma sœur et moi … Et oui, tu as raison, nous ne sommes pas des animaux, loin de là. Nous sommes certainement bien plus civilisés que toutes les personnes normales qui nous entoure ne le seront jamais.

Je lui rendis son sourire. Nous commençâmes alors à chipoter dans notre assiette respective comme la plupart des humains le feraient. Je détestais cette nourriture bien que je me souvins l’avoir adorée durant ma vie humaine. Il est vrai que les fumets qui s’en dégageaient me donnait envie mais le gout en bouche était on ne peut plus désagréable. Vous avez déjà mangé de la terre ?! Et bien c’est le gout que la nourriture à pour nous, vampires. Je tournai mon regard vers ma sœur qui était non loin de moi et je lui adressai un clin d’œil, signe que tout se passait bien. Je surpris Rosalie occupée à observer la table qu’occupait les siens avec une moue … disons … dégoutée. Elle se retourna alors vers moi, posant son regard ambré sur mon visage, un sourire amusé aux lèvres. Elle s’adressa à moi à vitesse vampirique si bien que les humains nous entourant ne pouvait pas comprendre un traitre mot de ce que nous nous disions.

"Est ce que ça te dérangerait que l'on "mange" ici toutes les deux? je trouve cela très curieux que des personnes non végétariennes puissent être ici sans problèmes."

- Non, ca ne me dérange pas. Je trouve ta compagnie plutôt agréable jusqu’à maintenant. Tu trouve cela curieux … Moi aussi à vrai dire. Nous nous nourrissons sur le chemin du lycée. Etant gorgée de sang, nous ne ressentons pas là faim ici. Il nous faut également nous nourrir en rentrant histoire que l’on sache se contrôler. Ca nous demande beaucoup de self contrôle mais nous y sommes habituées.

"Et pour tout t'avouer, je dois te dire que tu m'enlèves une épine du pied en quelque sorte. Le fait de ne pas avoir à manger à ma table habituelle aujourd'hui est une chose qui me plait je dois dire... "

Je lui adressai un petit sourire en coin. J’avais bien sentit la présence de l’humaine de son frère. Et puis, je l’avais déjà rencontrée et nous avions essayé d’en faire notre quatre heures. Nous y serions arrivées, Elisabeth et moi, si cette mère poule n’était pas arrivée à temps pour nous en empêcher. Et puis, cette petite rencontre avait été on ne peut plus constructive, nous avions apprit qu’une meute de loup protégeait les humains de La Push et que nous ne pouvions pas nous en approcher … Ces incursions en territoire ennemis étaient devenu notre petit jeu depuis quelques jours.

- Je peux comprendre, j’ai déjà rencontrée l’humaine de ton frère, je me souviens de son odeur. Nous avons failli en faire notre gouter quand ta mère est arrivée pour nous en empêcher. Je dois dire que nous n’étions franchement pas heureuses de cette incursion dans notre chasse.

Je fis une moue boudeuse mais sans être plus contrariée que cela. Nous nous étions nourrie sur le retour pour Seattle. D’ailleurs, ces deux jeunes hommes étaient mignons et avaient un sang divin. Rose reprit la parole, passant par les banalités d’usage. Il est vrai qu’elles ne se connaissaient pas le moins du monde si ce n’est la description que chacune avait eue de l’autre.

"Je suis Rosalie Hale. Et toi? si je ne montre pas, peut être Jade Anderson?... "

-Enchantée Rosalie. Et non, tu ne te trompes pas, je suis bien Jade. Elisabeth, ma sœur est deux tables de nous. Je suppose que de ton coté, le grand brun est Emmett, la petite brune est Alice, le blond est certainement Jasper et le roux Edward … Avec son humaine, Bella si je ne me trompe pas.

Je savais pertinemment bien que j’avais tout bon sur la ligne. Nous les avions observé durant un long moment sans nous faire repérer et puis, l’odeur d’Edward était présente sur son humaine comme celle d’Emmett se mêlait à celle de Rosalie et celle d’Alice à Jasper. Il était donc assez évident de les identifier à partir des descriptions et de mes facultés olfactives.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une rencontre innatendue {FE Rosalie }   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une rencontre innatendue {FE Rosalie }
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» glace laterale rosalie 8 A NH
» Rosalie Blum de Camille Jourdy
» Baîonnette "Rosalie"
» Rosalie I des records
» recherche ailes avt de ROSALIE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire's Dawn, Twilight RPG :: O° Bienvenue à Forks :: - Forks School :: ~~ Le Lycée-
Sauter vers: