AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Nuit tragiques? [FE Rosalie Hale]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


Nuit tragiques? [FE Rosalie Hale] Empty
MessageSujet: Nuit tragiques? [FE Rosalie Hale]   Nuit tragiques? [FE Rosalie Hale] Icon_minitimeVen 23 Juil - 9:15

Nuit tragiques? [FE Rosalie Hale] Nikki-Reed-nikki-reed-9686406-100-100 & Nuit tragiques? [FE Rosalie Hale] 397306-suri-cruise-sur-le-tournage-du-film-de-100x100-2

    Nous étions le week-end de mon cinquième anniversaire et maman était rentrée à la maison, après son long séjour à New-York. Elle avait décidée qu'il serait bien qu'elle soit là pour mon anniversaire, que ça me ferait surement plaisir et elle avait raison. Elle aurait pu être une totale étrangère, mais j'avais une mémoire très vivace pour les visages. Elle avait longuement discuté avec papa dans la chambre tandis que moi, j'étais restée avec ma nounou. Nous jouions tranquillement à la poupée et elle faisait semblant de goûter à mes plats en plastique que j'avais préparée avec la cuisinière pour enfant que ma mère m'avait offerte. Après une douche, maman vint dans la cuisine pour me prendre dans ses bras, elle me demanda ce que je voulais manger ce soir et je lui dit que j'avais envie d'un bon gros gâteau d'anniversaire, celle-ci me l'accorda. Elle allât chercher mon père et lorsque celui-ci se posa sur une chaise du salon, maman lui proposa d'aller au restaurant pour fêter mon anniversaire. Celui-ci accepta et proposa que nous nous rendîmes au Parc de Seattle. Tout le monde était d'accord, c'est alors qu'on me mis dans la voiture, dans mon siège chausseur et que celle-ci démarra et nous emmena dans la rue du Parc. Nous nous arrêtâmes dans un restaurant et mes parents mangèrent à leur faims, ils demandèrent un gâteau avec cinq bougies dessus et quelques minutes plus tard, voilà que je soufflais les bougies.

    Papa } - Tu es une grande maintenant ma chérie! Tu vas pouvoir marcher! C'est la dernière fois que tu prend la poussette!

    Me dis mon père, avec une moue boudeuse, j'acceptais le fait de marcher seulement si ce soir je pouvais rester dans la poussette! Mes parents acceptèrent évidemment, ils ne me refusaient quasiment jamais rien et comme je m'en étais rendue compte, j'avais décidée d'en profiter. Oui, j'étais quelques peu peste et capricieuse, mais à cet âge, personne ne m'en voulait. Lorsque nous eûmes terminé le repas, papa décida qu'il était l'heure d'aller au Parc, avant que je ne m'endormes définitivement. Nous y allâmes donc, moi dans ma poussette et mes parents qui poussé. Je souriais, j'avais cinq ans, j'avais eu une nouvelle cuisinière et sûrement qu'en rentrant, un autre cadeaux m'attendrait! C'était la belle vie et si j'en avais été plus consciente, je me serais sûrement dit que je n'avais pas envie de grandir. Peut-être que quelqu'un savait que mon désir intérieur était de ne pas grandir puisque dans quelques instants, j'allais devenir quelqu'un d'immortelle, mais immortellement âgée de cinq ans. Je m'étais endormie et je n'avais pas vu que nous avions pris une petite ruelle qui paraissait pourtant inoffensive, c'était un raccourcie d'après mon père, un raccourcie vers la mort oui, mais ça il ne le savait pas! Je me réveillée, alertée par les cris de ma mère, je vis juste des cheveux, une ombre et tout devint noir. J'avais mal, très très mal, je n'avais jamais eu aussi mal de toute ma vie, et ma vie était courte. Je ne savais pas encore ce que signifiait mourir, et quand je me réveillais, j'avais soif, mais pas soif comme d'habitude et puis il y avait quelque chose d'humide, je ne savais pas ce que c'était, j'avais regardé et j'avais vu mes parents par terre, inerte, je ne savais pas ce qu'ils avaient et puis la chose humide et chaude attira mon attention, c'était rouge et ça avait l'air bon, je me mis a boire ce liquide que je ne connaissais pas, mais qui épanchais ma soif, je sentais les larmes aux bords de mes yeux, mais rien ne sortait, parce que même si je ne savais rien à la mort, ma mère ne me répondait pas lorsque je l'appelais.

    Rose } - Maman! Papa! Maman! …

    Je répétais cela sans cesse, mais aucunes réponses ne venait, ni de mon père, ni de ma mère. J'étais seule dans la nuit noir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Nuit tragiques? [FE Rosalie Hale] Empty
MessageSujet: Re: Nuit tragiques? [FE Rosalie Hale]   Nuit tragiques? [FE Rosalie Hale] Icon_minitimeVen 23 Juil - 11:27

Encore une journée de shopping en vue! Rosalie aurait du être heureuse, elle aurait du jubiler autant que sa soeur Alice qui l'accompagnait, mais non... Ce jour là, elle n'avait pas goût ) grand chose, les choses ne s'étaient pas arrangés au manoir des Cullen, pour elle en tout cas, et elle avait toujours l'intention de partir un moment. Seulement cette fois, Emmett n'était pas vraiment d'accord avec elle, et depuis ce stupide pari, ils ne se parlaient plus vraiment, Rosalie préférant s'isoler. C'est pour lui changer les idées que sa petite sœur voulait la traîner dans les magasins, mais elle n'était pas certaine que cela fonctionne vraiment. Mais dans un sens, elle ne voulait en aucun cas être désagréable et décevoir Alice, alors les voilà qui venaient d'arriver à Seattle.
Seattle avec ses grands magasins, ses habitants hétéroclites et un peu trop regardant, mais il y avait aussi à Seattle des émeutes. En ce moment des gangs venaient faire la loi dans la ville, et au fond d'elle, elle savait que sa soeur voulait peut être faire un peu le point sur ces choses là également. Après tout, cette ville faisait partit du territoire de la famille Cullen. Il fallait qu'il le protège.

Quoi qu'il en soit, à peine arrivée, Alice l'entraîna dans les magasins les plus chers de la ville, évidemment, il fallait s'y attendre! On était dans l'après midi, et elle devina aisément que cette petite sortie durerait jusqu'au soir. Alors elle prit son mal en patiente, et se prit au jeu. Elle tenta alors de sourire aux remarques des vendeuses, à leur étonnement quand on leur tendait les cartes de crédit.
Elle avait même trouvé quelques vêtements, qu'elle avait envie d'amener avec elle en "vacances". Oui, elle ne s'était pas encore décidé, du moins, pas pour tout de suite, mais quand ce serait fait, Alice le saurait. Dès qu'elle prendrait une décision, elle aurait une vision...
Elle ne s'était pas trompée, toute l'après midi, elles avaient fait les magasins, robes, pantalons, maillots de bains, sous vêtements, et j'en passe!
Alice avait ensuite voulu aller acheter un cadeau spécial pour Jasper. Rosalie lui sourit et lui dit qu'elle avait envie d'aller faire un tour au parc, alors le temps qu'elle choisisse son cadeau, et elles se retrouveraient à la voiture.

La jolie blonde s'en alla donc, elle avait besoin de se retrouver un peu seule, elle avait vraiment besoin de se changer les idées. Mais ce qu'elle ne savait pas, c'est que son souhait allait être exaucé. Mais pas comme elle l'attendait...
Il commençait à se faire tard, et la nuit venait à peine de tomber, et il y avait de moins en moins de monde dans les rues. Mais quand Alice est lancé, il est presque impossible de l'arrêter. Alors Rosalie avait encore du temps devant elle. Elle avait l'intention de traverser le parc pour se trouver près des balançoires, mais une ombre attira son attention. Qu'est ce que c'était? La jeune femme se mit en position de défense. Il y avait un vampire ici, et il n'avait pas l'air d'être gentil. Encore une fois, l'ombre passa à côté d'elle, et Rosalie se mit à sa poursuite à une vitesse folle. Elle se retrouva dans une ruelle plus ou moins sombre, mais plus aucune trace de vampire. En revanche, elle entendit des gémissements.
Une... une enfant? une enfant qui pleurait...

Rosalie sentit son coeur se serrer et elle se précipita vers les pleurs. Du moins vers les plaintes. Plus elle se rapprochait, mieux elle discernait les paroles de la petite fille. Elle appeler son père, et sa mère.
Quand Rosalie trouva enfin l'enfant, elle aperçut la petite fille la plus adorable qu'elle n'avait jamais vu. Elle était magnifique, mais le spectacle autour d'elle était horrible. Ses parents... c'était ses parents?
La pauvre... Rosalie se pencha sur les cadavres, mais elle n'avait pas besoin de voir pour comprendre. L'odeur du sang était trop présente. Elle retroussa le nez et observa la petite fille. Ses parents s'étaient fait attaquer, par quelqu'un ou par quelque chose... Et ils avaient fait cela devant une enfant? c'était vraiment des porcs!
Rosalie lui caressa les cheveux.

"Ne t'en fais pas mon coeur, ça va aller. Est ce que tu sais ce qui s'est passé?.... "

Mais en regardant de plus près, elle fut horrifiée... cette marque sur son poignet... non! ce ne pouvait pas être possible... On l'avait mordu! cette petite fille était devenue vampire... C'était un ou des vampires qui avaient fait ça...
Le sang sur ses lèvres confirma la théorie à Rosalie qui sans se poser de questions la prit dans ses bras. Si seulement elle pouvait pleurer...
Rosalie était en colère, comment pouvait on oser? pourquoi?
Et en même temps elle avait tant de peine pour cette petite fille dont on venait de signer l'arrêt de mort...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Nuit tragiques? [FE Rosalie Hale] Empty
MessageSujet: Re: Nuit tragiques? [FE Rosalie Hale]   Nuit tragiques? [FE Rosalie Hale] Icon_minitimeVen 23 Juil - 21:35

    Alors que je me croyais seule, j'entendis un bruit et je tournais la tête vers celui-ci, une jeune femme blonde se tenait devant moi. Elle me regardait, non me dévisageait et puis, elle me pris dans ses bras et me serra fort contre elle. Elle me dis que ça allait allé, mais qu'est-ce que cela signifiait? Et puis elle me demanda ce qui était arrivée, je ne savais que répondre à cela, ne sachant pas moi-même ce qui s'était passé et puis elle me pris le poignet et me regarda ensuite, un air horrifié. Je la regardais dans les yeux, je pouvais y lire de la colère, comme Maman quand je faisais une bêtise. Je dis alors, la voix brisée par des larmes qui ne coulaient pas:

    Rose } - C'est pas moi! C'est vrai! C'est pas moi!

    Je continuais de dire ça, apeurée, parce que ce regard faisait quand même plus peur que celui de maman. Je ne comprenais pas ce qui se passait, mais je savais que ce n'était pas de ma faute, que ce n'était pas moi qui avait fait ça à mes parents, j'en étais certaine. Et après un petit moment, je me sentis un peu mieux dans les bras de la Dame. Je m'y blottissais un peu plus et me laissais bercer. Après un silence, je demandais:

    Rose } - Ils dorment?

    Oui, pour moi il n'y avait que cette explication, qu'ils étaient en train de dormir et de faire des rêves sûrement! Parce que sinon, ils se seraient réveillés et ils m'auraient pris dans leurs bras et nous serions rentrée à la maison, où mes jouets m'attendais et où je retrouverais mon lit et que Maman me lirait une histoire pour que je m'endormes. Une histoire de Princes et de Princesses où il y aurait eu un Dragons a tuée et des Marraines la Fée. Et le Prince aurait tué le Dragon et la Marraine La Fée aurait aidée le Prince et la Princesse et ensuite, ils se seraient marié et auraient eu beaucoup d'enfants Princes et Princesses. Parce que c'était comme ça que ça marchait dans les histoires de maman et comme je le lui avait souvent répétée, je voulais être une Princesse plus grande. Mais aujourd'hui, je n'avais plus aucune chance d'en être une lorsque je serais grande, tout simplement parce que je ne grandirais plus, je ne m'en doutais pas sur l'instant, je ne savais même pas que j'étais morte moi aussi, dans un certain sens. Comment se passerait la suite? La jeune femme blonde qui me tenais dans ses bras, qui était-elle? Qu'allait-elle faire de moi? Qu'allais-je devenir si mes parents ne se réveillaient pas? Pourquoi d'ailleurs ne se réveillaient-ils pas? Des questions que j'aurais pu me poser si j'avais été moins jeune, mais voilà justement où était tout le sadisme de cette histoire morbide. J'étais jeune, je ne pouvais pas comprendre, je faisais des choses sans voir le bien ou le mal de celle-ci, le liquide rouge qui était pour moi un simple truc à boire, était pour d'autres du sang et on ne buvait pas du sang, surtout le sang de ses propres parents. Et puis les Vampires de mon âge n'étaient pas tolérés, je devais être détruite, oui parce que morte, je l'étais déjà! Mais quelque chose dans ce destin tragique avait décidé que j'aurais le droit de vivre peut-être un peu plus longtemps que prévu, qu'après toutes ses choses atroces, je pourrais être heureuse, quelque chose qui allait me changer, éternellement.



HJ: je m'en vais Dimanche, donc pour la suite il faudra attendre le mois d'Août, sauf si j'ai internet chez ma Grand-mère!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Nuit tragiques? [FE Rosalie Hale] Empty
MessageSujet: Re: Nuit tragiques? [FE Rosalie Hale]   Nuit tragiques? [FE Rosalie Hale] Icon_minitimeSam 24 Juil - 15:22

Toutes sortes de choses passaient dans la tête de Rosalie. Le vampire, cette petite fille, les Volturis, ou même Alice...
Oui Alice elle devait la prévenir non? elle devrait peut être lui dire ce qui venait de se passer, ce qu'elle avait découvert... Mais en posant ses yeux or liquide sur cette merveilleuse petite fille, un sentiment d'orgueil et de possessivité s'empara de Rosalie. Ce petit bout de chou n'avait plus de parents, elle était seule au monde, et elle était livrée à elle même puisqu'à présent, elle n'était plus humaine. Alors, qui allait bien pouvoir s'occuper d'elle? qui pourrait à part des vampires?
Rosalie tenait la petite fille dans ses bras très fort, mais pas assez pour lui faire mal. Une personne passant par là aurait pensé qu'elle était une mère qui avait peur qu'on lui vole son enfant. Rosalie était complètement perdu. Elle connaissait la loi, et pourtant, ce que son cœur lui disait de faire n'était pas du tout en conformité avec celle ci. Les enfants vampires étaient interdit. Si les Volturis la découvrait, elle serait tuer sans pitié.

Le coeur de la jeune vampire souffrait déjà rien qu'à cette pensée. La petite ne comprenait pas ce qui lui arrivait, ce n'était pas de sa faute, ce n'était pas elle qui avait voulu cela, pourquoi serait elle puni pour la faute d'un autre? c'est le vampire qui l'avait transformé qui aurait du mourir.
Rosalie savait ce qui lui restait à faire. Elle devait tuer l'enfant, là tout de suite! avant que les choses ne se gâtent... Oui c'est ce que tout autre vampire responsable aurait fait.
Mais pour Rosalie, c'était déjà trop tard... Dès le moment ou ses yeux s'étaient posés sur cette petite chose adorable, son coeur avait fondu, sa raison envolée. Elle n'avait plus qu'une idée en tête, la protéger, au péril de sa vie.
Rosalie était comme prise de folie, elle ne lâchait plus l'enfant qui avait certainement peur, car elle disait que ce n'était pas elle, que ses parents dormaient. Elle ne devait certainement plus se rappeler. Ou n'avait pas vu ce qui s'était passé. Elle ne devait certainement pas comprendre ce qui lui arrivait.

Rosalie attrapa son poignet, là où on l'avait mordu, et fit un bisou sur la blessure. Puis elle sourit à la petite fille. Il fallait commencer par sortir d'ici. Il ne fallait pas qu'on la voit ici, que quelqu'un appel la police, ou pire que le vampire ne revienne.
Rosalie avait une théorie, le vampire allait tuer l'enfant quand il avait sentit la présence de Rosalie. Pour elle, s'était le destin, elle devait sauver ce petit bout. Oui on préfère parfois se bercer d'illusions quand on sait que les choses sont plus compliquées.
Une fois de plus, Rosalie pensa à Alice. Que faire...
Il fallait réfléchir et vite! si elle décidait quelque chose, Alice le verrait tout de suite dans l'une de ses visions. Alors... la seule solution...

"Ecoutes ma chérie, je sais que ce n'est pas toi qui a fait ça, ce n'est pas de ta faute, mais maintenant on va devoir partir. Je t'expliquerai tout plus tard, en fait, on va faire un jeu d'accord!
Le jeu c'est que c'est toi qui commande! je vais juste te demander de m'amener dans un lieu que tu aimes bien, et où il n'y a pas beaucoup de monde d'accord? un endroit... eh bien où toi et moi on pourrait se cacher d'accord? c'est comme une partie de cache cache! "


Oui, si c'était elle qui décidait, Alice ne verrait rien. Elle ne connaissait pas la petite, alors elle ne pourrait pas deviner ce que faisait sa soeur à cet instant. Mais ensuite? qu'allait elle bien pouvoir faire? Rosalie avait peur, elle avait peur de laisser la petite. Mais ce n'était pas le moment de penser à cela.
Elle la posa par terre et lui donna la main après avoir essuyé le sang au coin de ses lèvres. Ce qui lui fit rappeler quelque chose. Elle devait avoir faim! qu'est ce qu'elle pouvait être idiote! bien sur qu'elle avait faim! Comment Rosalie allait elle faire?

"Ecoutes ma belle, on va changer d'endroit, tu dois plutôt m'emmener près d'un endroit où on trouve des animaux sauvages d'accord? où tu veux! tant que l'on trouve des animaux sauvage! on jouera à cache cache ensuite, plus tard! "

Il fallait qu'elles s'éloignent. Ensuite Rosalie irait chasser pour la petite fille. Elle lui serrait la main. C'était à elle de décider où elles iraient. S'éloigner de cette horrible spectacle.
De plus, la petite prendrait vite conscience de sa faim, mais aussi de sa force et de sa rapidité. Il ne fallait pas qu'elle prenne peur et qu'elle devienne incontrôlable, c'était la seule chose à éviter. Quand un enfant qui voulait du sang devenait incontrôlable, même un vampire tel Emmett ne pouvait plus l'arrêter. Ils avaient de la vigueur.
Rosalie ne savait pas. Devait elle prévenir Alice ou pas? Au final, elle sortit son téléphone et lui envoya un message.

*Ai besoin d'être seule, vais rentrer en courant à travers la forêt. Ne m'attends pas.

Rose. *


Rose... c'était un prénom frais et délicat pour une petite fille. Et elle comment s'appelait elle? Alors qu'elle faisait avancer la petite pour qu'elle quitte ses parents "endormis" elle lui demanda:

"Comment tu t'appelles ma puce? "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Nuit tragiques? [FE Rosalie Hale] Empty
MessageSujet: Re: Nuit tragiques? [FE Rosalie Hale]   Nuit tragiques? [FE Rosalie Hale] Icon_minitimeMar 27 Juil - 20:08

[HJ: J'ai internet alors j'en profites! ^^]

    J'étais dans les bras de la jeune femme blonde, elle me rassurait, me disait qu'elle savait que ce n'était pas moi et que nous allions jouer à un jeux. Je hochais la tête, j'aimais jouée, alors faire un jeux avec elle, ça serait bien! C'était un jeux de cache cache, j'en connaissais les règles, mais celui qui comptait n'était pas là, j'hochais tout de même la tête, lui montrant ainsi que j'étais d'accord. J'avais un doigt dans la bouche et elle me posa à terre. Elle prit son téléphone comme maman le faisait, je me dis qu'elle allait m'abandonner pour aller travaillée, puisque c'était tout le temps comme ça avec maman! Je ne voulais pas qu'elle me laisse toute seule, je resserrais ma main sur la sienne et attrapé sa jambe avec mon autre bras. Je levais la tête vers elle et lui disais:

    Rose } - Tu vas pas partir hein? On joue à cache cache avant!!! Si te plaiiiit?!

    Je compris de moi même que je lui faisais mal et qu'elle ne me laisserait pas. Je lâchais alors sa jambe et desserrais ma petite main.

    Rose } - Pardon!

    Dis-je, la tête baissait. Et puis elle me demanda comment je m'appelais. Sans hésitation j'allais lui répondre que je m'appelais.... Comment je m'appelais? Je ne savais plus, pourtant, j'entendais bien maman qui disait mon prénom quand elle rentrait, mais je n'entendais pas ce qu'elle prononçais, un amas de son et rien d'autre. Je posais ma main sur ma bouche et l'a regardé d'un air choquée. Je restais comme ça un moment et j'émis un son avec ma bouche dans le genre « prrrt » qui signifiait en langage d'enfant: « Je ne sais pas » et je rajoutais, un sourire amusée sur les lèvres:

    Rose } - Je sais pus!

    Pourquoi cela me faisait-il rire? Je ne sais pas, j'avais juste un sourire mutin sur les lèvres et les yeux légèrement plissée par le rictus qui fendait mon visage. Puis je me mis à rire et à marcher un peu en avant en tirant la dame blonde. Je réfléchissais à ce qu'elle m'avais dit:

    Rose } - On allait au magasin!? Non, y a des gens! Dans la forêêêêêêt!!!! Papa m'a mené là bas!!! Y avait une crotte immeeeeeeeeense!!!!!

    Fière de ma proposition j'avançais un peu plus vite, pour que nous y arrivions plus vite, j'aimais bien cette endroit, c'était une grotte très grande avec de nombreux recoins où il était facile de se cacher. Je trébuchais sur le rebord d'un trottoir, je n'avais pas mal, mais je « pleurais » tout de même. Attendant que la jeune femme me prenne dans ses bras avant d'arrêter mes gémissements. C'était psychologique, je ne ressentais plus aucune douleurs. Je tenais mon genou à l'endroit où j'aurais du avoir mal et regardais la femme qui arrivait vers moi. Une fois qu'elle fut prés de moi je lui dis:

    Rose } - J'ai bobo là! Ça pique!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Nuit tragiques? [FE Rosalie Hale] Empty
MessageSujet: Re: Nuit tragiques? [FE Rosalie Hale]   Nuit tragiques? [FE Rosalie Hale] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Nuit tragiques? [FE Rosalie Hale]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Le Cherche Midi] Les enfants de la nuit de Frank Delaney
» Comment connaître la vitesse instantanée de nos bolides la nuit ?
» Prendre des photo de nuit avec Nikon D80
» Photos de nuit
» [RESOLU] Reveil qui ne marche pas la nuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire's Dawn, Twilight RPG :: O° Seattle :: - Le Parc et son étang-
Sauter vers: